Leader du secteur bancaire en Afrique centrale, BGFI Bank réunit à Libreville son top management

Le PDG du groupe, Henri-Claude Oyima, lors de son discours d'ouverture du BGFI CEO Meeting ce mardi 28 mai à Libreville © DR

Grand rendez-vous annuel de la banque, le BGFI CEO Meeting s’est tenu les 28 au 29 mai 2019 à Libreville, la capitale du Gabon. Une soixantaine de cadres dirigeants des 20 entités du groupe se sont réunis dans l’objectif de réfléchir à la transformation du groupe afin de mieux épouser les évolutions réglementaires et économiques que connait le continent africain.

« L’évolution constante de la réglementation nous impose de rester en alerte et de redoubler d’efforts pour garantir notre niveau d’exigences et éviter tout risque de non-conformité. Ce travail est le vôtre, car vous êtes les chevilles ouvrières à l’œuvre dans la construction de cet édifice que nous avons en commun : le Groupe BGFIBank », a déclaré en ouverture du BGFI CEO Meeting, le PDG du groupe, Henri-Claude Oyima.

Au-delà des évolutions réglementaires, M. Oyima a insisté sur la nécessité de transformer le groupe afin de mieux répondre aux besoins des clients et d’accompagner les entreprises et les Etats dans leurs croissances à travers des produits et des services encore plus adaptés.

Le patron BGFIBank a également exhorté son top management à redoubler d’efforts afin de hisser le groupe au niveau des meilleurs pratiques dans le domaine du numérique, qui a bouleversé les métiers de la banque depuis une vingtaine d’années.

Le groupe BGFI, présent dans onze pays en Afrique et en Europe, est la première banque en Afrique centrale. Son PDG, Henri-Claude Oyima, souhaite accélérer ces prochaines années son développement via une stratégie de croissance organique (optimisation des coûts, amélioration de son avantage concurrentiel, augmentation de ses parts de marché…) mais aussi via une stratégie de croissance externe, ce qui passe par le rachat de certains de ses concurrents.