Gabon : Le ministre Lee White autorise la reprise des exportations de bois, interrompues suite au scandale du kevazingo

Le ministre des Forêts du Gabon, Lee White © AFP

C’est le ministre des Eaux et des Forêts, Lee White, réputé pour son action en faveur de la protection de la nature au Gabon, qui a autorisé de nouveau les exportations de bois interdites depuis deux mois.

Cette décision permet de « reprendre l’activité économique, épargner de nombreux compatriotes du chômage technique, mais aussi évacuer la quantité de bois accumulée au port d’Owendo », a déclaré le ministre à l’occasion d’une descente sur le Port.

Il y avait urgence. Les colis de bois  en attente d’être exportés s’élevaient à 5800 unités.

Cette décision permet de relancer l’activité au sein de la filière bois, perturbée depuis l’éclatement du Kevazingogate. En revanche, elle n’a aucune incidence sur l’enquête qui se poursuit tout à fait normalement. « On va continuer à travailler de façon rapprochée avec le procureur de la République sur la partie qui est saisie ici  », a indiqué Lee White.

Le nouveau ministre, apprécié des ONG pour son engagement ancien et sincère en faveur de la défense de l’environnement, envisage de renforcer la traçabilité du bois.

« On ne peut pas avoir du bois illégal à Libreville s’il y a une bonne traçabilité depuis la forêt. (…) On vit dans un monde électronique. On peut donc mettre un code-barre sur chaque bille d’Okoumé qui sera suivie même jusqu’à l’extérieur du pays. Nous allons voir ce qu’on peut mettre en place rapidement », a assuré le ministre.