Gabon : Hausse du chiffre d’affaires de l’industrie sucrière de près de 5 % au 1er trimestre 2020

Le chiffre d'affaires de l'industrie sucrière est en hausse au Gabon au premier trimestre 2020 © DR

Au cours des trois premiers mois de l’année 2020, les ventes de sucre sur le marché local ont progressé de 3,7 %, pour un volume de 8 287 tonnes. Le chiffre d’affaires du secteur est, lui, en hausse de 4,7 % à 5,6 milliards francs CFA.

En dépit de la crise du Covid-19, l’économie gabonaise continue d’afficher de solides performances. Après le pétrole, le manganèse ou encore l’hévéa, au tour de l’industrie sucrière d’afficher de solides performances.

Sur le plan commercial, les ventes de sucre sur le marché local ont progressé de 3,7 % pour un volume de 8 287 tonnes. Elles ont induit une hausse de 4,7 % du chiffre d’affaires à 5,6 milliards francs CFA, indique la note de conjoncture sectorielle publiée par de la Direction générale de l’économie et de la politique fiscale du ministère de l’Economie et des Finances.

De bons résultats tirés notamment par la Sucrerie africaine du Gabon (Sucaf Gabon) qui a consolidé ses performances industrielles et commerciales durant les trois premiers mois de l’année. La transformation de sucre granulé a progressé de 5,7 % pour un volume de 5195 tonnes.

Dans le même temps, les importations de sucre en morceau ont diminué en volume par rapport à la même période l’année précédente pour se situer à 2 961 tonnes.

En matière d’emploi, les effectifs ont diminué de 7,3 %. Cette contraction, composée pour la plupart de saisonniers, s’est traduite par une baisse de 14,1 % de la masse salariale à 1,2 milliard de francs CFA.