Gabon : A quoi va servir le prochain emprunt obligataire de 175 milliards de francs CFA ?

Le Gabon va lancer un emprunt obligataire de 175 milliards de francs CFA © DR

Le Gabon s’apprête à émettre un nouvel emprunt obligataire. D’une maturité de six ans (2022-2028), son taux sera de 6,25 %. A l’instar des précédents, il devrait être sursouscrit. Ce qui témoigne d’un appétit des investisseurs pour le « risque Gabon ».

Selon nos informations, 60 % du montant levé sera consacré au financement des projets dits prioritaires, c’est-à-dire structurants en termes de développement (infrastructures, éducation, santé), mais aussi au remboursement de la dette extérieure. Le Gabon entend en effet ramener son endettement public dans un horizon de 12 à 24 mois aux alentours des 55 % du PIB.

Les 40 % restants serviront à l’apurement de la dette intérieure (via un système de rachat de dettes par les banques). Les dettes concernées sont celles qui ont été validées par la task force sur la dette intérieure.

Cette répartition est toutefois susceptible d’évoluer « dans une mesure de 10 à 15 % », indique une source proche du dossier.

Pour les spécialistes du marché obligataire, cette émission gabonaise devrait être, à l’instar des précédentes, sursouscrites. « Il y a un appétit pour le risque Gabon car, d’une part, c’est l’une des économies les plus stables de la sous-région et, d’autre part, le gouvernement a mis en place des réformes importantes pour assainir les comptes publics. Le risque de défaut est donc marginal, pour ne pas dire inexistant », explique l’un d’entre eux, basé à Londres.

Selon le FMI, le Gabon est en Afrique centrale le pays dont l’économie est la plus « prometteuse ».