Accueil Gabon vert Protection de l’environnement : Le Gabon gagne 69 places au niveau mondial...

Protection de l’environnement : Le Gabon gagne 69 places au niveau mondial et se classe 3ème en Afrique

Le Gabon troisième pays en Afrique qui protège le mieux l'environnement © DR

C’est ce qui ressort de l’édition 2020 de l’Indice de performance environnementale (IPE), publié en juin dernier par les prestigieuses universités de Yale et de Columbia, qui analyse et compare, sur la base de 32 indicateurs de performance à travers 11 catégories, les politiques environnementales déployées dans 180 pays dans le monde dont 51 en Afrique. Le Gabon se hisse à la 3ème place continentale et à la 76ème mondiale.

C’est une sacrée performance.

Grâce à sa politique volontariste de préservation de l’environnement et à ses engagements internationaux pris en ce domaine, le Gabon, dont le territoire est recouvert à 85 % par la forêt équatoriale, l’un des deux poumons verts de la planète, vient de gagner 69 places en 24 mois dans le dernier Indice de performance environnementale.

Il est le pays qui progresse le plus dans cet indice publié tous les deux ans par les prestigieuses universités de Yale et Columbia sur la base de 32 indicateurs de performance, répartis dans 11 catégories, qui évalue et compare l’efficacité des politiques environnementales au niveau mondial.

Des indicateurs qui permettent de détecter les problèmes, de fixer des objectifs, de suivre les tendances, de comprendre les résultats et d’identifier les meilleures pratiques politiques environnementales dans des domaines comme la santé environnementale, l’assainissement et l’accès en eau potable, la gestion des métaux lourds, le changement climatique, le traitement des ressources en eau, la qualité de l’air, la gestion des déchets, la viabilité de l’écosystème, la biodiversité, les services de la pêche, etc.

En 2020, le Gabon se hisse à la 3ème place continentale et la 76ème au niveau mondial sur 180 pays au total, dont 51 africains. Avec un score de 45,8 points sur 100, il se voit attribuer d’excellents scores sur la majorité des indicateurs.

C’est le cas en matière de vitalisation des écosystèmes avec un score de 57,8, mais aussi de services écosystémiques (44,7), de changement climatique (63,8) et d’émission de la pollution (90,2).

Dans quelques autres domaines à l’inverse, le Gabon bénéficie encore d’une marge de progression importante : la santé environnementale (27,9), la qualité de l’air (28,2), l’assainissement avancé et l’eau potable (27,6), gestion des déchets et la gestion de la pêche (7,3).

Le Gabon, premier de très loin en Afrique centrale

En Afrique centrale, le Gabon se classe de très loin à la première place, suivi par la Guinée équatoriale (115ème), Sao Tomé et Principe (119ème), la RCA (124ème), la RD Congo (125ème), le Cameroun (139ème), le Congo (152ème) et le Tchad (172ème).

En Afrique dans son ensemble, le classement de tête est occupé par les Seychelles (1er) qui font même partie du Top 50 mondial, la Tunisie (2ème), le Gabon (3ème), l’Île Maurice (4ème) et l’Algérie (5ème). De l’autre côté du spectre en revanche, on retrouve la Côte d’Ivoire (176ème), le Sierra Leone (177ème) et le Liberia (180ème).

Au niveau mondial, c’est le Danemark qui truste la première place du classement, suivi du Luxembourg (2ème), de la Suisse (3ème), du Royaume-Uni (4ème) et de la France (5ème). Les Etats-Unis, quant à eux, se situent à la 24ème place, loin devant la Chine qui n’occupe que la 120ème place.