Le Prince Charles, Sylvia Bongo Ondimba, Dubaï Expo 2020, Mike Jocktane, Jim Allevinah, Libération… Les tops et les flops cette semaine au Gabon

Ali Bongo Ondimba tout sourire aux côtés du Prince Charles mercredi 28 septembre 2021 à Londres © DR

Qui s’est positivement distingué cette semaine au Gabon ? Qui s’est, à l’inverse, négativement illustré ? Nous avons sondé une trentaine de personnalités de toutes sensibilités, à l’intérieur comme à l’extérieur du pays. Voici leur réponse.

LES TOPS 

Le Prince Charles. Cette semaine, l’héritier du trône royal britannique a servi de guide exceptionnel au président Ali Bongo Ondimba lors de sa visite de Kew Gardens (lire notre article). Il s’agit du second déplacement dans la capitale britannique du président gabonais en 4 mois seulement, ce qui en dit long sur l’étroitesse des relations entre Londres et Libreville. Ce déplacement intervient à un mois de la COP 26 qui aura lieu à Glasgow en Ecosse et alors que négociations en vue de l’adhésion du Gabon au Commonwealth sont, semble-t-il, en cours de finalisation.

Sylvia Bongo Ondimba. L’édition 2021 d’Octobre Rose, dont elle est le symbole, a été lancée ce 1er octobre au Gabon. S’il est détecté très tôt, le cancer du sein, de loin le plus répandu chez la femme, se guérit dans 9 cas sur 10. La première dame a donc de nouveau appelé ses concitoyennes à se faire dépister. Au Gabon, durant ce mois d’octobre, l’examen est totalement gratuit. Raison de plus pour franchir le pas !

Dubaï Expo 2020Le jour d’ouverture de l’exposition universelle, vendredi 1er octobre, le pavillon gabonais a enregistré une influence record. « Plus de 900 visiteurs » s’y son pressés, a indiqué sur les réseaux sociaux l’ex-coordinateur général des affaires présidentielles, Noureddin Bongo Valentin, connu pour son engagement en faveur de la transition écologique. Selon le porte-parole de la présidence de la République, Jessye Ella Ekogha, le « rôle moteur (du Gabon) dans la protection du climat et (son rôle) précurseur en matière de développement durable ».

LES FLOPS

Mike Jocktane. Le président du parti le Gabon Nouveau (GN) fera, selon toute probabilité, sa déclaration solennelle de candidature à l’élection présidentielle de 2023 courant octobre à l’occasion d’un séjour à Port-Gentil. Pas encore officiellement énoncée, bien que certaine, celle-ci fait déjà l’objet de vives polémiques dans les rangs des opposants. Elle est perçue comme un facteur de division et de dispersion au sein d’une opposition déjà très atomisée et affaiblie (lire notre article).

Jim AllevinahClermont Foot (D1 française) a annoncé, le 30 septembre, la blessure de son attaquant. L’international gabonais de 26 ans a été victime d’une lésion du quadriceps droit qui le tiendra éloigné des terrains durant trois à quatre semaines. Conséquence : la sélection gabonaise, emmenée par son sélectionneur Patrice Neveu, devra se passer d’un atout offensif de taille pour la double confrontation face à l’Angola, les 8 et 11 octobre prochains, comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde de football 2022 au Qatar (lire notre article).

Libération. Le quotidien français d’extrême-gauche, plus connu à Libreville pour ses ses forums à plusieurs milliards de francs CFA que pour ses écrits (lire notre article), a publié cette semaine un article, sous le titre « Affaire Brice Laccruche Alihanga : deux pères et des impairs », que l’on peut qualifier de « lunaire » tant les thèses qui y sont développées sont, à bien des égards, surréaliste. Un flop !