Gabon : Omniprésent, le président Ali Bongo Ondimba s’entretient avec les dirigeants du pétrolier Total

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba s’est entretenu ce lundi 27 juillet au Palais du Bord de mer avec le Président du conseil d’administration de Total Gabon, Nicolas Terraz © DR

Le chef de l’Etat gabonais, présent sur tous les fronts ces derniers temps, a reçu ce lundi 27 juillet au Palais du Bord de mer Nicolas Terraz et Stéphane Bassene, respectivement PCA et le DG de Total Gabon. 

Il est omniprésent. Ces derniers temps, le président gabonais, très en vue depuis le déclenchement de la crise du Covid-19, a multiplié les initiatives. Nomination d’un nouveau premier ministre, d’une nouvelle équipe gouvernementale, cérémonie de prestation de serment, conseil des ministres, multiples rendez-vous, préparation d’un sommet de la CEEAC prévu ce jeudi 30 juillet… Ali Bongo Ondimba ne ménage décidément pas sa peine.

Nouvelle illustration aujourd’hui. Le numéro un gabonais s’est entretenu au Palais du Bord de mer avec les dirigeants de Total Gabon, Nicolas Terraz et Stéphane Bassene, respectivement PCA et le DG de la major pétrolière. Celle-ci reste le numéro un du secteur au Gabon, en dépit de la vente de plusieurs actifs à Perenco (numéro 2) et l’arrivée d’Assala Energy, filiale du fonds d’investissement américain Carlyle (numéro 3).

Le président gabonais a plaidé pour la mise en place de stratégies gagnant-gagnant entre les opérateurs et l’Etat en vue d’un partage plus équitable de la valeur ajoutée alors qu’un nouveau code pétrolier, plus attractif pour les investisseurs, est entré en vigueur en 2019 dans le pays.

Longtemps très dépendant de son industrie pétrolière, le Gabon a entrepris il y a une dizaine d’années une politique de diversification de son économie qui tend à diluer progressivement l’importance du secteur dans son PIB. D’ici 2030, le pays ambitionne de substituer aux recettes pétrolières celles tirées de l’exploitation durable de son bois. Ce, tant pour des raisons économiques qu’écologiques (lire notre article).