Gabon : la nouvelle ministre du Tourisme, Marie Rosine Itsana, prend ses marques dans son ministère comme sur les réseaux sociaux

Marie Rosine Itsana, la nouvelle ministre du Tourisme, lors de sa passation de charges aux côté d'Alain-Claude Bilie-By-Nze © DR

Fraîchement nommée ministre du Tourisme dans le gouvernement de Julien Nkoghe Bekalé, Marie Rosine Itsana n’a pas attendu très longtemps pour prendre ses marques. En témoigne son agenda déjà très chargé. 

On l’a dit dynamique. Ses premiers pas, menés tambour battant, au ministère du Tourisme semble le démontrer.

La nouvelle ministre, nommée le 12 janvier dernier, a réalisé, quelques jours plus tard, le 18 janvier, sa passation de charges aux côtés d’Alain-Claude Bilie-By-Nze, le précédent titulaire du portefeuille.

Celle a qui nous avions consacré un portrait après sa nomination (lire ici) a ensuite tenu, le lundi 21 janvier, une réunion de prise de contact avec les directions générales de l’hôtellerie et du tourisme. L’occasion pour la nouvelle ministre d’échanger avec les principaux directeurs d’administration centrale relevant de son giron sur la loi sur le tourisme (en cours d’adoption), de la stratégie globale à adopter dans ce secteur (important en termes de diversification pour le Gabon), ainsi que de l’organisation du ministère.

Le lendemain matin, Marie Rosine Itsana a participé au premier conseil interministériel aux côtés du premier ministre, Julien Nkoghe Bekalé, et de ses 36 autres collègues.

Cet agenda, déroulé au pas de charge, ne l’a pas empêché de garder un œil sur la 22ème édition de la Tropicale Amissa Bongo qui se déroule actuellement au Gabon. « La Tropicale Amissa Bongo est également une opportunité de faire la découverte du Gabon », a-t-elle écrit sur son compte Twitter.

Manifestement, la nouvelle ministre a semble-t-il mis à profit ces derniers jours pour parfaire sa présence sur les réseaux sociaux. La nouvelle ministre du Tourisme dispose désormais d’une page officielle sur Facebook et d’un compte Twitter sur lesquels elle publie régulièrement. « Une telle initiative est indispensable. Les réseaux sociaux sont aujourd’hui une vitrine mondiale. Dans le secteur du tourisme, peut-être plus qu’ailleurs », ils sont incontournables confirme ce professeur en science de la communication de l’UOB.