Gabon : Les quatre Chinois kidnappés lors d’une attaque de pirates en décembre dernier au large de Libreville ont été libérés

Dans le Golfe de Guinée, la lutte contre la piraterie est devenue une priorité © DR

Les quatre otages chinois ont été libérés sains et saufs jeudi alors qu’ils avaient été amenés par leurs ravisseurs au Nigeria. Ils ont regagné leur pays dimanche, indique le consulat général de Chine à Lagos.

Les quatre marins chinois enlevés lors d’une attaque de pirates fin décembre en rade de Libreville, au Gabon, ont « récemment été secourus » au Nigeria, rapporte le consulat général de Chine à Lagos.

C’est jeudi dernier que cette libération a eu lieu. Les quatre ex-otages ont regagné la Chine ce dimanche, précise la même source. L’opération est le fruit d’un travail commun entre le consulat, la police et la marine nigérianes, sur la base des informations transmises par les autorités gabonaises.

Pour rappel, quatre marins chinois avaient été enlevés dans la nuit du 21 au 22 décembre dernier par des pirates qui avaient attaqué quatre bateaux en rade de Libreville. Ceux-ci travaillaient pour la société de pêche Sigapeche. Ces attaques avaient par ailleurs entraîné le décès d’un commandant de bord de nationalité gabonaise, Aymard Romarick Mboumba Mbina, auquel un hommage national a été rendu le 3 janvier dernier (lire notre article).