COP 27 : « Le Gabon fait partie des pays-solution dans la lutte contre les dérèglements climatiques »

Le premier ministre gabonais, Rose Christiane Ossouka Raponda, le 28 octobre 2022 © Twitter/RCOR

Le Gabon est l’un des pas les plus attendus de cette COP 27 qui s’est ouverte dimanche 6 novembre à Charm el-Cheikh en Egypte. 

« Grâce à la détermination du Président Ali Bongo Ondimba, le Gabon fait partie des ‘pays-solution’ dans la lutte contre les dérèglements climatiques », a indiqué Rose Christiane Ossouka Raponda sur les réseaux sociaux.

« La COP27 qui s’est ouverte ce dimanche à Charm el-Cheikh en Afrique doit être celle de l’action et des résultats pour toutes les parties », a ajouté le premier ministre gabonais.

Considéré comme l’un des leaders mondiaux les plus impliqués dans la lutte contre les réchauffements climatiques et pour la préservation de l’environnement, Ali Bongo Ondimba participe durant trois jours, du 5 au 7 novembre, à la 27e Conférence des parties à la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 27).

Le président gabonais sera l’un des acteurs les plus attendus de cette grand-messe de l’environnement à laquelle devrait également participer l’Américain Joe Biden, l’Indien Narendra Modi, le Britannique Rishi Sunak ou encore le Français Emmanuel Macron.

Le Gabon est l’un des pays les plus engagés dans la lutte contre le réchauffement climatique. Son territoire est recouvert à 88 % par la forêt équatoriale, deuxième poumon vert de la planète. Les autorités gabonaise mettent en œuvre toute une série de politiques publiques, considérées comme exemplaires, visant à préserver la forêt, l’océan et la biodiversité.