Urgent : Ali Bongo en partance ce mercredi pour le Maroc, confirme officiellement la première dame

Ali Bongo Ondimba et son épouse, Sylvia © SBO – Facebook

Dans un post publié sur sa page Facebook, Sylvia Bongo Ondimba a indiqué officiellement que le président gabonais, Ali Bongo, quitterait demain, mercredi 28 novembre, Riyad en Arabie Saoudite où il était hospitalisé depuis le 24 octobre dernier pour poursuivre sa convalescence à Rabat au Maroc.

Ce mardi 27 novembre, en fin de journée, l’épouse du président gabonais a publié un post sur sa page Facebook. C’est la seconde fois qu’elle prend la parole depuis l’hospitalisation du président gabonais. Toujours via sa page officielle sur ce réseau social, très prisé au Gabon. La première fois, le 8 novembre dernier, son propos avait été cursif, laconique. Cette fois-ci, il est riche d’enseignements… pour autant que l’on sache lire entre les lignes.

« Demain, mercredi 28 novembre, SEM le président de la République, le Chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, mon époux, quittera l’hôpital du Roi Fayçal de Riyad en Arabie Saoudite », écrit d’emblée celle qui n’a pas de rôle institutionnelle mais dont le poids symbolique et, partant, politique est particulièrement fort au Gabon. I

La presse s’était jusqu’à présent fait écho du Maroc comme possible destination pour la convalescence du président Ali Bongo. Mais c’est la première fois que cette information est officiellement confirmée. Et celle-ci vient de la Première Dame. Un élément qui tend à démontrer que la Première Dame a pris les choses en main au moment de l’hospitalisation de son mari.

« Pour poursuivre sa convalescence, le Président, en concertation avec sa famille proche, a fait le choix d’accepter la proposition d’accueil de son frère, Sa Majesté le Roi du Maroc Mohammed VI », poursuit Sylvia Bongo.

Ici aussi, la Première Dame se fait fort de faire taire un certain nombre de rumeurs. Le choix du Maroc comme destination pour la convalescence du Président a été fait au sein d’un cercle familial restreint, comprenant ce dernier, la Première Dame, ainsi que leurs enfants, Malika et Nourredine Bongo. Une information confirmée par de nombreuses sources.

« Ce transfert d’Arabie Saoudite vers le Maroc a été rendu possible grâce à la rapide amélioration de l’état de santé du Président », rappelle ensuite Sylvia Bongo Ondimba.

Ici aussi, c’est la première fois depuis deux semaines qu’une information officielle est donnée au sujet de l’état de santé d’Ali Bongo. Le président gabonais semble désormais hors de danger puisqu’il est en mesure d’être transféré dans un autre pays.

« SEM le président de la République, le Chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, mon  époux, compte mettre à profit cette brève période de convalescence pour recouvrer ses pleines capacités physiques, ainsi que pour travailler sur les dossiers les plus prioritaires pour notre pays, le Gabon. A cette fin, il a demandé aux principaux responsables au sein de la Présidence de la République de le rejoindre à Rabat. » Ainsi conclut la première dame.

C’est sans doute la partie la plus intéressante. Ali Bongo est en capacité de travailler car son état de santé le lui permet. C’est pourquoi il demande à son cabinet de le rejoindre à Rabat. Selon diverses sources, les personnes concernées seraient le directeur de cabinet du président, Brice Laccruche Alihanga, le secrétaire général, Jean-Yves Teale, le chef du protocole, François Epouta, ainsi que le porte-parole de la présidence, Ike Ngouoni.

Les quatre hommes devraient probablement quitter Libreville pour se rendre à Rabat dans 24 ou 48 heures.