Accueil International Sommet de la CEEAC : Comment ont-été répartis les postes au sein...

Sommet de la CEEAC : Comment ont-été répartis les postes au sein de la Commission entre les Etats membres

Ali Bongo Ondimba a présidé ce jeudi 30 juillet 2020 un Sommet de la CEEAC organisé en visioconférence en raison de la pandémie de Covid-19 © DR

Ce jeudi 30 juillet, le chef de l’Etat gabonais a présidé la 17ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale, organisée – Covid-19 oblige – en visioconférence. A cette occasion, les membres de la Commission, nouvel organe créé par la réforme adoptée en décembre 2019 en remplacement du Secrétariat général, ont été nommés. Voici comment ont été répartis les postes entre les différents Etats membres.

C’est un Rwandais qui est nommé commissaire au Marché commun, portefeuille réputé le plus prestigieux. Un domaine sur lequel son pays bénéficie de l’expérience de la ZLECA, la Zone de libre échange continentale africaine, projet dont il est l’un des rouages majeurs. D’une superficie de 6 640 600 km2, le marché commun de la CEEAC comprend 130 millions de consommateurs.

Le portefeuille des Infrastructures revient, lui, à un Camerounais. Celui de la Paix et de la Sécurité est attribué à un Tchadien. Les questions liées au Genre sont dévolues à un RD Congolais.

Le Gabon ayant déjà obtenu le siège de la CEEAC et Ali Bongo Ondimba étant le président en exercice de l’organisation, le pays a logiquement renoncé à briguer un poste au sein de cette Commission.

Pour rappel, la Commission est le nouvel organe exécutif de la CEEAC. Instaurée par la réforme institutionnelle adoptée lors du Sommet extraordinaire de décembre 2019 à Libreville, il remplace le Secrétariat général.