« Les opposants au Gabon sont tous d’anciens PDGistes à la retraite » (Féfé Onanga, ex-bras droit de Jean Ping)

Féfé Onanga tire à boulets rouges sur ses anciens camarades de l'opposition © DR

Connu pour son franc parler, l’ancien bras droit de Jean Ping dans l’Ogooué-Maritime, qui a rallié le PDG il y a quelques mois, a ce lundi, à l’occasion d’une réunion politique dans le quartier Oravaty, 3ème arrondissement de Port-Gentil, dit son fait à l’opposition qu’il connait sur le bout des doigts pour en avoir longtemps fait partie. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’a pas épargné ses anciens camarades. Florilège de quelques-unes de ses déclarations.

L’opposition parle beaucoup mais ne fait rien

« Je ne vois pas ce qu’a fait un opposant ici, contrairement à ce que nous au MPR nous avions fait en 2016. Je suis resté debout et droit comme une aiguille, après que ma maison fût incendiée et le bras de ma mère cassé. L’opposition m’a envoyé 250 000 FCFA. Tu fais quoi avec ? Ping a fait quoi chez lui à Omboué ? Rien ! »

C’est la majorité qui m’a aidé

« J’étais presque mort, il me fallait douze millions pour me soigner sinon j’allais finir sur chaise roulante. C’est un million qu’ils m’ont envoyé pendant que tous sont des milliardaires. Qui pouvait accepter ça ? Qu’est-ce que l’opposition a fait pour me sortir de là ? Rien du tout ! C’est le pouvoir qui m’a sorti de cette situation. Chambrier quand il était tout puissant ministre, il a fait quoi pour Port-Gentil où même pour chez lui ? Ils vous vendent le vent »

Pourquoi je vous conseille de voter Ali Bongo Ondimba

« Les opposants au Gabon, c’est des anciens PDGistes retraités (c’est le cas de Jean Ping, Alexandre Barro Chambrier, Paulette Missambo, Guy Nzouba-Ndama, Raymond Ndong Sima, Jean Valentin Leyama, etc., NDLR). C’est des gens qui la journée sont avec vous, la nuit ils se retrouvent tous. Quand je suis parti de l’opposition, y a plus d’opposition dans l’Ogooué-Maritime. Si Nzouba a été battu chez lui à Koulamoutou, c’est pas ici qu’il va gagner. Voilà pourquoi je vous conseille de voter pour Ali Bongo Ondimba. »