Gabon : Marc Ona critique Jean Ping sur Twitter, ses partisans l’insultent

Marc Ona Essangui © DR
Entre le leader de la Coalition pour la Nouvelle République et l’activiste Marc Ona Essangui, autrefois très proches, rien ne va plus. Le premier a violemment critiqué le second pour avoir tweeté sur les inondations en France. Depuis les partisans de l’opposant mènent une campagne de dénigrement sur les réseaux sociaux contre le président de l’ONG The brain forest.

C’est un tweet de Jean Ping le mardi 16 octobre dernier qui a mis le feu aux poudres.

« C’est avec consternation que nous suivons l’épisode météo en cours dans l’Aude et le lourd bilan humain et matériel qui en résulte. Dans cette douloureuse épreuve, j’adresse mes condoléances aux familles endeuillées et vous assure de ma compassion face à ce drame », a écrit Jean Ping.

Un tweet qui n’a manifestement pas plus à Marc Ona Essangui qui s’est fendu, quelques heures plus tard, d’un message assassin à l’endroit de celui qu’il a soutenu ces dernières années.

« Jamais de tweet pour les Africains qui sont massacrés au Mali, au Niger, au Burkina. Même pas pour le drame survenu en Tanzanie avec cette embarcation qui a fait plus de 75 victimes. Le complexe du colonisé », a réagi Marc Ona Essangui sur le même réseau social.

Il n’en fallait pas plus pour que ce dernier ne s’attire les foudres des partisans de Jean Ping, très virulents sur les réseaux sociaux, certains allant jusqu’à lui reprocher d’avoir envoyé ses enfants à l’abri en Europe.

Un épisode révélateur

Pour anecdotique qu’il puisse paraître, cet épisode est révélateur des tensions extrêmes qui sont à l’oeuvre actuellement au sein de l’opposition, lourdement défaite lors des élections du 6 octobre dernier.

Il traduit également la position de faiblesse de Jean Ping qui recherche en vain depuis plus de deux ans un soutien de la France dans son combat politique. Un soutien qu’Emmanuel Macron ne lui accordera, pour de multiples raisons, probablement jamais.

Après avoir essuyé les foudres des partisans du Jean Ping sur Twitter, Marc Ona Essangui, piqué au vif, s’est fendu d’un autre tweet désobligeant à l’endroit de l’opposant. « Après les législatives, une nouvelle page de l’opposition gabonaise s’ouvre avec une nouvelle classe politique débarrassée de tous les héritiers d’Omar Bongo. J’ai foi en ces nouvelles figures déterminées, intelligentes et aguerries ». Une manière d’enfoncer un peu plus Jean Ping qui fut, durant de longues décennies, le plus proche collaborateur d’Omar Bongo.