Gabon : Le rejet de la requête de Geoffroy Foumboula, Jean Valentin Leyama et autres contre la réforme de la loi électorale par la Cour constitutionnelle est un sérieux revers pour l’opposition

La présidente de la Cour constitutionnelle au Gabon, Marie-Madeleine Mborantsuo © DR

Pour l’opposition gabonaise qui avait fait de la contestation de cette réforme l’un des axes majeurs de sa campagne, c’est un sérieux revers. 

Dans une décision datée du lundi 24 juillet, la Cour constitutionnelle a rejeté la requête en inconstitutionnalité portant sur la loi n°033/2023 du 15 juillet 2023 modifiant et complétant certaines dispositions de la loi n°07/96 du 12 mars 1996 relatives à l’organisation des élections qui avait été introduite par des membres de la plateforme Alternance 2023.

« La requête de Madame Justine Judith Lekogo, Messieurs Geoffroy Foumboula Likeba Massoko, Jean Valentin Leyama et autres, est irrecevable, » a tranché la Cour constitutionnelle.

Les élections se dérouleront par conséquence conformément au calendrier prévu. La présidentielle, les législatives et les locales auront lieu le 26 août prochain.

La majorité présidentielle, unie derrière Ali Bongo Ondimba qui brigue un nouveau mandat, est considérée comme la grande favorite de ces élections face à une opposition divisée et étêtée, sans véritable leader depuis la mise en retrait de Jean Ping.