Gabon : « Lassé » par Jean Ping, Jean Eyeghe Ndong sur le point lui aussi de rallier Ali Bongo Ondimba

Ali Bongo Ondimba a reçu Jean Eyeghe Ndong ce mercredi 9 juin au Palais du Bord de mer © DR

A sa demande, l’ancien premier ministre a été reçu ce mercredi 9 juin au Palais du Bord de mer par le président Ali Bongo Ondimba. Il en est lui aussi convaincu : Jean Ping mène l’opposition gabonaise dans une impasse. 

Après René Ndemezo’o Obiang, Frédéric Massavala et tant d’autres, c’est au tour de Jean Eyeghe Ndong de tourner le dos à Jean Ping. En l’espace de quelques semaines seulement, l’ex-candidat malheureux de l’opposition lors de l’élection présidentielle de 2016 a vu ses principaux soutiens le quitter un à un.

Ce mercredi 9 juin, l’ancien premier ministre (2006-2009) a été reçu longuement, à sa demande, par le chef de l’Etat au Palais du Bord de mer.

Officiellement, il s’est agi de « dialoguer ». Mais officieusement, c’est un secret de Polichinelle, l’objectif était de préparer les esprits au ralliement « imminent » de Jean Eyeghe Ndong à la majorité présidentielle. Douze ans après son départ, l’ancien premier ministre s’apprête ainsi à retourner dans la grande famille du PDG.

Stratégie de la main tendue

A deux ans de l’élection présidentielle de 2023, la stratégie de la main tendue adoptée par Ali Bongo Ondimba fonctionne à plein. « Les compagnons de Jean Ping constatent que leur leader les mène dans une impasse. Cinq ans après, celui-ci continue de clamer sa victoire, ce qui n’a aucun sens (…) Il les a incités en 2018 à escamoter les élections alors qu’ils auraient pu prétendre à un siège de député. Certains, encore aujourd’hui, lui en tiennent rigueur », commente un politologue gabonais.

Ali Bongo Ondimba fait à nouveau montre de ses talents de fin stratège politique. « Je le répète, je suis prêt à accueillir toutes celles et tous ceux, d’où qu’ils viennent, qui souhaitent apporter leur pierre à la construction d’un Gabon meilleur. La politique, c’est créer de l’union, non de la division. Ensemble, on est plus forts ! », a-t-il écrit sur sa page Facebook au sortir de son rendez-vous.