Gabon : André Vincent Bouassa, énième candidat d’opposition à la présidentielle

André Vincent Bouassa vit aux Etats-Unis © Facebook/AVB

Résident aux Etats-Unis, ancien membre de l’Union du peuple gabonais (UPG), André Vincent Bouassa a officialisé sa candidature à l’élection présidentielle prévue dans deux mois et demi au Gabon. Il vient garnir les rangs déjà très fournis des candidats d’opposition à cette élection. 

Annoncée le 14 septembre 2021, André Vincent Bouassa a confirmé sa candidature à l’élection présidentielle 2023. Il l’a fait il y a quelques jours par le biais d’un « Facebook live » depuis les États-Unis où il réside.

André Vincent Bouassa n’est pas un inconnu en politique. Proche de Pierre Mamboundou, cet entrepreneur fut le représentant de l’Union pour le peuple gabonais (UPG) aux Etats-Unis. Lors de la présidentielle de 2016, il fut le coordonnateur de l’opposition gabonaise à Washington.

Eparpillement suicidaire

Sa candidature vient s’ajouter à celles, déjà nombreuses, du côté de l’opposition à la présidentielle. Entre les candidatures déjà annoncées (Paul-Marie Gondjout, Bertrand Zibi Abeghe, Mike Joktane, Paulette Missambo, Raymond Ndong Sima…) et les candidatures probables (Alexandre Barro Chambrier, Séraphin Akure-Davain…), l’opposition devrait compter au bas mot une quinzaine de candidats pour ce scrutin prévu fin août-début septembre. Un éparpillement d’autant plus suicidaire qu’il se déroulera à un seul tour conformément  à la proposition de la concertation bipartisane en février dernier sur les élections qui a débouché sur une modification de la Constitution.

Face à cette opposition moribonde, dépourvue de véritable leader depuis la mise en retraite politique de Jean Ping, le président Ali Bongo Ondimba, derrière lequel la majorité fait bloc comme un seul homme, apparait comme le grandissime favori du scrutin. Le président, n’est certes pas encore officiellement candidat à sa réélection. Mais à Libreville comme ailleurs, il ne fait aucun doute que celui-ci rempilera.