Gabon : Ali Bongo Ondimba mobilisera si nécessaire l’ensemble des forces de défense pour éviter tout débordement ou violence à l’occasion des élections

Pour les élections du 26 août prochain, le Gabon ne tolérera pas les mêmes scènes de violences post-électorales qu'en 2016 © DR

Dans son traditionnel discours prononcé ce mercredi 16 août, veille de Fête nationale, le chef de l’Etat n’a pas manqué d’évoquer les élections générales du 26 août prochain. Un « moment historique » pour la démocratie gabonaise qu’Ali Bongo Ondimba entend bien ne pas laisser gâché par les violences ou les débordements. Il l’a prévenu : 2023 ne sera pas la réédition de 2016. Les Gabonais pourront ainsi voter en toute tranquillité. Extrait.

« Je voudrais prendre quelques secondes pour rappeler solennellement que notre pays sera amené dans les tout prochains jours à se rendre aux urnes.

Pour la première fois des élections générales seront organisées. Le même jour vous voterez
pour votre Président, vos députés, vos élus locaux.

Pour notre Nation, c’est un grand moment de démocratie. Pour tous, c’est l’opportunité de prouver au monde que nous sommes un peuple qui fera toujours le choix de la paix, le choix de l’union, le choix du dialogue.

Toutes les forces de défense de notre Nation seront appelées à cet effet à protéger vos voix, protéger vos choix, protéger vos maisons et vos foyers. Tout sera mis en œuvre à cet effet pour que la République, toujours, gagne.

Alors que notre continent est secoué ces dernières semaines par des crises violentes, soyez assurés que jamais je ne permettrai que vous et notre pays le Gabon soyez otages de tentatives de déstabilisation. Jamais.

Aussi, je vous invite, chacune et chacun, à vous rendre aux urnes et à voter en paix et pour la paix pour aujourd’hui et pour demain. »

Ecouter l’intégralité du discours du président de la République en cliquant sur ce lien.