En attendant l’arrivée des chefs d’État et de gouvernement, les ministres de la CEEAC se retrouvent à Libreville à partir de ce mardi

Ali Bongo Ondimba, ici le 25 février 2023 à Kinshasa, est le président en exercice de la CEEAC © Facebook/Présidence Gabon

Ce mardi 20 juin s’ouvre dans la capitale gabonaise la 23ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC). Les travaux prendront fin le 1er juillet prochain au Palais Rénovation avec l’intervention des présidents ou leurs représentants.

Lors de ce Sommet, les travaux porteront entre autres sur les questions de jeunesse, du genre, d’environnement ou encore sur les réformes de l’organisation sous-régionale.

Mais l’enjeu majeur de cette 23ème session ordinaire réside dans le fait de « relever le défi du financement de la Communauté pour accélérer le processus d’intégration de la région Afrique centrale et soutenir la mise en œuvre de sa réforme institutionnelle », indique le communiqué de la CEEAC.

A cette fin, les comités techniques spécialisés constitués des ministres et des experts dans différents domaines (budget, finances, justice, défense, sûreté, sécurité) se réuniront les premiers, du 20 au 26 juin.

Suivront les réunions des comités inter-État et des représentants permanents qui se tiendront du 26 au 28 juin.

Puis, se tiendra le Conseil des ministres de la CEEAC le 29 juin.

Enfin, le 1er juillet 2023 est prévue la conférence des chefs d’État et de gouvernement proprement dite. Celle-ci se déroulera au Palais Rénovation, siège de la Présidence gabonaise. Plusieurs interventions de chefs d’Etat sont annoncées, dont celle d’Ali Bongo Ondimba, président en exercice de l’organisation sous-régionale depuis le 1er mars dernier.